Pastorale des jeunes par Anne Claire Catteau

En raison du Covid, le pèlerinage des jeunes à Lourdes, initialement prévu du 4 au 10 juillet, a été annulé. Qu’à cela ne tienne, le Service Jeunes du diocèse a retroussé ses manches, afin de proposer aux jeunes des mini-camps de 3 jours sur tout le territoire.

C’est ainsi que du dimanche 5 juillet au mercredi 8 juillet, 9 jeunes de nos paroisses ont été accueilli dans les jardins de l’EHPA des pères Montfortains, à St Laurent sur Sèvre.
Durant ces 3 jours, les jeunes ont pu découvrir le Magnificat et la prière du chapelet, grâce notamment à des topos vidéos réalisés par le diocèse. Vous pouvez d’ailleurs les retrouver sur le site JeunesCatho49 ;-)

Le lieu nous a permis de marcher dans les pas de St Louis Marie Grignon de Montfort, fondateur de deux congrégations religieuses : la Compagnie de Marie (les Pères Montfortains) d’où sont issus les Frères de Saint-Gabriel et une congrégation féminine : les Filles de la sagesse. Connu pour sa grande dévotion à la Sainte Vierge, on retient particulièrement son ouvrage intitulé Traité de la Vraie dévotion à la Sainte Vierge.
Afin d’avoir une unité entre les 13 mini-camps, des temps diocésains étaient imposés à heures fixes : une veillée le 6, le chapelet le 7 en communion avec les pèlerins de Lourdes et la messe d’envoi le 8.

Un flashmob a été également créé. D’après une chorégraphie des responsables du Service Jeunes, sur la musique Exalt Worship Majestic - Amazing God, chaque mini-camp devait se filmer et refaire les pas.
Mieux que des mots, regardez le montage vidéo 

Un grand MERCI à tous ceux qui ont rendu ce mini-camp possible : le père Jean Carnelet, les animateurs et les cuisiniers.


Ci-dessous, quelques témoignages de jeunes :

Perrine

Ces quelques jours de pèlerinage m’ont permis de connaître et de savoir utiliser un chapelet. Du fait de vivre avec des personnes que je ne connaissais pas, j’ai pu apprendre à les connaître et partager avec eux des moments forts, des moments de joie et de fous rires. Cela m’a permis d’un point spirituel, de me conforter dans ma démarche d’être confirmée. Je garderai en mémoire ces moments d’échanges et de partage qui me serviront dans ma vie quotidienne. Riche de cette expérience, je souhaiterai participer à d’autres temps forts tel qu’un pèlerinage à Lourdes.

Tristan

Comme à chaque camp, ce sont des moments de partage, de vie quotidienne, la vaisselle, la cuisine…, des rencontres aussi, nous rencontrons de nouvelles personnes, tissons de nouvelles amitiés ou en consolidons d’autres. Chacun de ces moments, aussi futiles qu’ils puissent paraître, sont uniques, ils nous font apprendre beaucoup et nous permettent d’avancer et de se construire.
C’est aussi l’occasion de se recentrer sur notre foi, d’y réfléchir et de trouver des clés qui parfois nous manquent. Marie était placée au cœur de ce mini-camp, et ces 3 jours nous ont permis de réfléchir au rapport que nous entretenons avec Marie, nous avons également pu découvrir, comprendre et porter un regard nouveau sur la prière du chapelet.
Et puis c’est aussi se mettre au service, nous avons pu contribuer à l’entretien du parc où nous campions, donner un peu de notre énergie, quelques tours de brouettes et coups de râteaux, le tout dans un esprit plutôt « fun ». 3 jours, qui malgré les masques et le gel hydroalcoolique, nous aurons permis de réfléchir, s’évader, partager, rire et discuter, un « Lourdes chez nous » qui restera tout aussi unique que mémorable.

Anaëlle

Un camp est toujours un évènement enrichissant et après ces mois de confinement et d’isolement nous apprécions d’autant plus ces moments privilégiés en groupe. Celui-ci m’a permis de répondre aux questions et aux doutes que je pouvais avoir et qui me faisaient vaciller dans ma foi. De plus, les instants très forts que ce petit voyage m’a offerts m’ont aidé à me focaliser sur ce qui est vraiment important. Ces rencontres nous apportent beaucoup et nous repartons souvent plus légers, avec une foi plus forte. Ce camp était une toute autre expérience de Lourdes car il était plus court mais tout aussi marquant. Nous avons parlé de Marie et de ce qu’elle représentait pour nous dans notre vie de chrétien. Nous avons également appris davantage sur le chapelet, cette prière ne m’inspirait pas forcément au départ mais grâce à ce camp j’en ai eu une autre vision et cela m’a permis de consolider ma prière. Enfin, nous avons vu un film « le chemin du pardon » qui m’a marquée et m’a remise en question car il m’a fait voir la perception du bien et du mal sous un angle différent. Tout cela, ainsi que les rencontres avec de nouvelles personnes et la bonne ambiance générale nous a fait vivre un mini-camp où nous garderons de très bons souvenirs.

Nolwenn

Ce mini-camp a été pour moi un excellent moyen de me recentrer sur ma foi et de faire en quelque sorte un bilan : où en suis-je rendue ? quelles sont mes erreurs ? quelles sont les choses à continuer ou à approfondir ? Le temps fort qui m’a le plus touché est la prière du chapelet tous en ensemble et en entier, chose que je n’avais jamais fait. J’ai aimé aussi les messes en plein air et les échange sur la prière. Malgré les gestes sanitaires, ce mini camp était EXTRAORDINAIRE, j’ai rencontré de nouvelles personnes, je me suis fait de nouveaux amis ! MERCI !

Voir le diaporama...